L’économie du partage, l’économie collaborative

mardi 28 mai 2013

En ce temps de financiarisation de l’économie et de marchandisation à outrance, une alternative est en train d’émerger : l’économie du partage, également appelée économie collaborative. Elle revisite la notion de propriété et transforme le consommateur en usager plutôt qu’en possesseur. L’automobile en est un bon exemple : en dehors de certaines professions, on ne se sert finalement que très peu de temps par jour d’un véhicule et il pourrait donc être judicieux de la louer contre une rémunération à la journée. Parmi les penseurs de l’économie du partage, il y a Rachel Botsman et Roo Rogers, auteurs du livre What’s Mine Is Yours (2011), mais aussi le collectif ouishare, qui oeuvre pour le développement de l’économie collaborative.

Certes, cette économie du partage est très médiatisée depuis la crise, mais elle s’est développée depuis quelques années déjà à la faveur notamment du développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Internet en est bien entendu le vecteur principal puisqu’il se crée quasiment chaque semaine un site permettant aux particuliers d’échanger ou de louer biens et services.

L’économie du partage prend ainsi appui sur les nouvelles technologies pour recréer du lien social.

Voir en ligne : La consommation collaborative