Le travail salarié, un appel, une mission

mercredi 1er mai 2013

Nous sommes appelés à y être « point d’interrogation » par notre manière d’être et de travailler. Nous pouvons y éveiller à une autre façon de vivre et d’être heureux. Il n’y a pas que le travail dans la vie !
Dans un monde déchristianisé, cette forme de présence à la fois discrète et exposée, nous permet aussi d’oser témoigner, en actes et en paroles, de Celui qui nous fait vivre.
Mendiants de la rencontre et de la relation, nous vivons la joie de la Visitation avec chacun, chacune, quelle que soit sa situation. Frères et sœurs de tous, nous vivons la proximité, en tendant vers une attitude d’écoute et de gratuité.
Au travail, nous acceptons d’être tels que nous sommes, fragiles et vulnérables, par moments fatigués, agacés, débordés. Cette fragilité assumée ouvre à un partage d’humanité vraie.
Un surcroît de sécurité nous est donné par l’enracinement spirituel, le soutien de la vie fraternelle et la mise en commun des biens. Cela tend à nous rendre plus libres pour agir en faveur du respect de tous, et en particulier des plus fragiles, à travers des actions ponctuelles ou des engagements plus durables.
« ... Dame Pauvreté se leva promptement et demanda qu’on lui montre le cloître. [Les frères] la conduisirent sur une colline et lui montrèrent la totalité du monde qu’ils pouvaient embrasser du regard, en disant : « Voici notre cloître, ô dame. » Commerce sacré, 63 (texte franciscain du XIIIème siècle)
Paris, le 16 avril 2013
Sr Pascale Carles, Sr Anne-Marie Michel, Sr Corinne Tallet (Sœurs de st François d’Assise)
Sr Hélène Delattre (Franciscaine Missionnaire de Marie)
Sr Marie Villette, Sr Marie-Brigitte Villette, Sr Marie-Bernadette Schindler, Sr Marie-Françoise Antoni, (Petites Sœurs franciscaines de Thal)
Fr Pascal Aude (frère mineur capucin)
Fr David Vern (frère mineur franciscain)
Sr Michelle Poupard, Sr Pascale Collet, Sr Chantal Blanchet, Sr Claire Dupont, Sr Marie Grillon, Sr Régine Badoc (Petites Sœurs de St François d’Assise)