Crest : obsèques de frère Albin Descombes

Le frère Albin DESCOMBES

est entré dans son chemin de Communion
le 1er avril 2013, dans sa 88e année.

Ses obsèques auront lieu le vendredi 5 avril 2013, à 15h00
selon son souhait, au couvent de Crest,
suivies de l’inhumation au cimetière conventuel.

Né le 2 septembre 1925 à l’hôpital de la Croix-Rousse à Lyon (69), Paul Descombes - dont le père était artisan peintre-plâtrier - a commencé par travailler à 14 ans dans plusieurs garages et dans plusieurs autres métiers. Il a rejoint les Assomptionnistes de Miribel-les-Échelles comme « vocation tardive » en décembre 1943 jusqu’en classe de Première. Le 31 octobre 1947, il est entré au noviciat de la province des Capucins de Lyon à Saint-Étienne, sous le nom de frère Albin. Après sa profession le 1/11/1948, il a poursuivi sa formation à Crest (philosophie – 1948/50) et à Clermont-Ferrand (théologie – 1950/55) où il a été ordonné prêtre le 12 juin 1954.
Ayant demandé à aller comme missionnaire en Centrafrique, il s’y prépare par une année de pastorale à Clermont-Ferrand et, en décembre 1957, il rejoint la Mission de Bossangoa, diocèse confié à la province des Capucins de Lyon, en commençant par la station de Batangafo. En juin 1965, ce sera la station de Markunda et en 1990 celle de Nana-Bakassa. Le 9 octobre 1994, il est évacué en France pour se soigner et, malgré son désir de revenir, il doit rester en France. D’abord à Vénissieux, puis à Crest à partir de mai 1995, où il lui a été donné de « retisser dans la prière, l’étude et le service pastoral sa vie africaine d’évangélisation, vécue dans les relations de charité réciproque. » C’est la raison pour laquelle, étant admis à l’EHPAD Saint-François de Lyon en juin 2010, il a souhaité être inhumé à Crest, « dans la communauté fraternelle où il a retrouvé avec frère Marie-Jo les missionnaires du début et ce que vivaient les premiers baptisés en brousse, avec l’exigence de témoigner de la foi et de l’amour en Jésus Christ et dans l’Esprit ».