Funérailles de frère Jean Rejeaunier

Au matin du 9 novembre 2018, notre Frère Jean Rejeaunier est décédé, âgé de 98 ans, à l’EHPAD de COURS LA VILLE - 69470.

La messe des obsèques sera célébrée mercredi 14 Novembre à 14h30 en l’église Saint-Pierre de Bourg-de Thizy – 69240.
L’inhumation aura lieu dans la tombe familiale au cimetière de Bourg-de-Thizy.


Notre frère Jean Rejeaunier est né le 27 novembre 1919 à Roanne (42300), précédé d’une sœur et d’un frère. En 1932, il est entré à l’école des Capucins de Val Brian (26) et il a poursuivi ensuite à l’école Saint-Fidèle à Angers (49). Le 14 août 1938, il est entré au noviciat à Saint-Etienne sous le nom de frère Robert, et il y a prononcé ses premiers vœux le 15 août 1939. Il part à Crest pour y vivre sa première année de philosophie, mais en avril 1940, il est mobilisé, affecté à Clermont-Ferrand, Rabastens et Montluçon, puis en Chantier de jeunesse d’octobre 1940 à mars 1941. Il retrouve Crest pour y poursuivre ses études de philosophie jusqu’en 1942. Il est ensuite à Clermont-Ferrand pour des études de théologie jusqu’en juillet 1945. Durant ce temps, il émet ses vœux perpétuels le 2 mai 1943 et est ordonné prêtre le 24 février 1945 à Royat. Il reste à Clermont-Ferrand, assurant un ministère d’animation pastorale et de prédication et en juillet 1947, il rejoint le couvent de Besançon. En 1948, il est nommé à Saint-Etienne et deviendra gardien en 1951. Il assure ensuite un triennat en 1954 à Marseille avant de rejoindre Lyon en 1957 où il a vécu en petite fraternité dans un quartier défavorisé. Il est conseiller provincial durant trois ans. En 1964, il est nommé gardien de la fraternité de Besançon.
En 1967, il est de retour à Lyon jusqu’en 1981. Durant cette période, il vit en petite fraternité à Lyon puis à Villeurbanne. Il aspirait alors à une insertion par le travail professionnel, et il devient cuisinier dans une maison de personnes âgées. En 1981, il est envoyé de nouveau à la communauté de Besançon. Suite à des soucis de santé, de septembre 1983 à avril 1999, il séjourne à Pontarlier, tout en demeurant en relation avec ses frères. En 1999, en raison des nécessités de l’âge, il est venu vivre à Cours La Ville près de ses neveux et nièces qui l’ont fidèlement entouré, y bénéficiant de leur affection, de leur proximité et des soins attentifs de Nelly. Mais, en janvier 2018, c’est en EHPAD qu’il a dû entrer pour recevoir les soins demandés par son état. Jusqu’au bout, homme de foi, il est resté vif d’esprit, lisant et dialoguant sur des sujets théologiques et autres. Sans se plaindre de ses souffrances dues à un cancer au visage, il est décédé en fin de nuit ce vendredi. En union avec sa famille et ses proches, nous le confions au Seigneur, avec tout ce qu’il a vécu en fidélité à l’évangile et à saint François en qui il a cherché des repères pour vivre l’appel du Seigneur. Merci à tous ceux et celles qui ont cheminé avec lui et l’ont entouré de diverses manières. « Frère Jean, entre dans la joie de ton maître ! »