Jésus ressuscite bienheureux


34

À la lueur du troisième jour du repos sacré du Seigneur dans le sépulcre,
en ce jour qui, dans la suite des jours, est à la fois le huitième et le premier,
Puissance et sagesse de Dieu,
le Christ, qui avait jeté à terre l’auteur de la mort,
a vaincu la mort elle-même et nous a ouvert l’accès à l’éternité,
lorsqu’il s’est, par la puissance divine, relevé d’entre les morts
afin de nous faire connaître les voies de la vie.

Alors, il se fit un grand tremblement de terre
et l’Ange du Seigneur est descendu du ciel,
revêtu d’une blancheur éblouissante comme celle de l’éclair,
et il est apparu doux aux bons et sévère aux impies.

Voilà pourquoi, il terrifia les cruels soldats
et rassura les femmes effrayées
auxquelles le Seigneur lui-même qui ressuscitait apparu en premier,
parce que leur ardent attachement affectif le méritait.
Il a été vu ensuite par Pierre,
puis par les disciples se rendant à Emmaüs,
puis par tous les Apôtres en l’absence de Thomas,
puis il s’est offert au toucher de Thomas
lorsque celui-ci s’est écrié avec foi : « Mon Seigneur et mon Dieu » ;

Et ainsi, pendant quarante jours,
il est apparu aux disciples de différentes manières,
a mangé et bu avec eux,
il a éclairé notre foi par des arguments,
soulevé notre espérance par des promesses
afin de finalement enflammer notre amour par des dons célestes.



retour à la table des méditations