Jésus, roi fils de roi


45

Le royaume de Dieu doit, à juste titre, être estimé glorieux et noble
selon la grandeur de celui qui règne,
car le roi ne tire pas son origine du royaume, c’est le royaume qui la tire du roi.
Est roi en effet celui qui porte inscrit sur son vêtement et sur sa cuisse
Roi des rois et Seigneurs des seigneurs
et dont est éternelle la puissance qui ne lui sera pas enlevée,
et dont le règne ne sera pas détruit
et que toutes les tribus, peuples et langues serviront éternellement.
Et celui-ci est vraiment le roi pacifique
dont le ciel et la terre entière désirent le visage.
O qu’il est glorieux le royaume de cet excellentissime roi,
où avec lui règnent tous les justes,
dont la loi est
vérité,
paix,
charité,
vie,
éternité,
qui n’est pas
divisé la pluralité de ceux qui règnent,
diminué par la participation,
rendu confus par le nombre,
désordonné par les inégalités,
limité par le lieu,
changé par les mouvements,
mesuré par le temps !



retour à la table des méditations