L’histoire de nos Rosaires l’oratoire de Chambéry


L’HISTOIRE DE NOS ROSAIRES A L’ORATOIRE DE CHAMBÉRY

JPEG - 49.4 ko

Savoir lire les signes de temps, c’est une demande récurrente de l’Église post-conciliaire ; ne pas être sourd et aveugle aux demandes des fidèles en fait partie.
Notre petit Oratoire des Capucins à Chambéry s’est laissé embarquer dans une aventure humaine et spirituelle, celle du pays.
Tout commence en janvier de 2013 : un groupe de fidèles nous consulte pour un temps de prières en soutien à la Manif à Paris.

Nous les Capucins, nous étions par le passé des propagateurs de la dévotion de 40 heures, lors de missions paroissiales.
Rapidement je fis le compte : pour avoir 40 heures d’adoration et être en prière le dimanche 13 janvier avec les milliers de manifestants à Paris, il nous fallait étaler l’adoration sur trois jours. Il s’agissait de ne pas exclure les personnes actives professionnellement, donc empêchées les jeudi et vendredi en journée et impérativement nous devions adorer ce dimanche ; puisque nous avions déjà l’adoration le vendredi et ses habitués, nous allions l’intégrer. En commençant le jeudi matin après la Messe de 8 heures jusqu’au 22 h le vendredi, cela faisait déjà 35 heures.
Au moment où nous avons annoncé notre décision d’adorer le Saint Sacrement pendant 40 heures, un de nos amis, grand priant, nous propose « son » Rosaire (c’est lui qui a composé les méditations et le livret) pour le dimanche 13 janvier 2013 à partir de 15h. Merci Guy, l’Esprit nous a parlé par toi et nous avons intégré le Rosaire dans nos quatre « éditions » de Quarante Heures.
Trois « éditions » de 40 heures accompagnaient les Manifs à Paris : (la première, les 10-11 et 13 janvier,

JPEG - 63.1 ko

la deuxième

JPEG - 62.7 ko

les 21-22 et 24 mars 2013, et la troisième les 23-24 et 26 mai 2013),

JPEG - 62.1 ko

une quatrième

JPEG - 75.1 ko

« édition » étant pour les Chrétiens du Proche-Orient les 5-6 et 8 septembre 2013.

Aujourd’hui nous pouvons dire que notre adhésion à ce mouvement de prières en janvier 2013 nous a liés à la cause qu’est la France, un Rosaire mensuel étant prié à l’Oratoire depuis. Le Rosaire pour la France ayant ponctué les initiatives précédant 2013, nous avons éprouvé le besoin, avec un noyau de fidèles très attaché à cette prière mariale, de réciter le Rosaire pour la France une deuxième fois dans le mois, pour donner l’opportunité de participer à ceux qui travaillent.
Au début de 2014 nous étions « aguerris » au chapelet quotidien depuis deux ans et aux deux Rosaires mensuels. Nous espérons que le pays aura profité de ces prières.
Le Rosaire du 2ème jeudi du mois à 19 h est proposé aux personnes qui travaillent, et celui du 4ème jeudi à 14h30, aux personnes libres à cette heure-là.

En 2014 nous avons prié différents thèmes aux intentions de la France.
Les prières du mois de janvier offertes à la France l’ont été en lien avec les diocèses métropolitains et d’outre-mer.
Au mois de février nous avons prié avec les communes et les villes les plus pauvres de notre pays qui ont un poids lourd à porter.
Au mois de mars, en carême, nous avons prié avec ceux qui sont en prison, leurs familles et le personnel pénitencier.
En avril nous avons offert notre prière à la France par ceux qui sont morts dans la rue.
La prière du mois de mai montait de nos cœurs avec et pour les congrégations et ordres religieux, pour qu’ils aient des vocations au service de la France.
En juin, notre belle Savoie, avec ses paroisses et communautés, était au cœur de notre sollicitude pour le département.
En juillet chacun offrait sa prière pour la France en priant pour nos proches et amis citoyens français.
Au mois d’août nos prières ont visité les structures psychiatriques, en pensant aux maux et souffrances de notre pays.
La rentrée scolaire, avec l’enthousiasme et l’énergie des jeunes, nous a fait visiter et prier pour les établissements en zones prioritaires, les écoles dites libres et les écoles supérieures catholiques, ainsi que pour les enseignants et les parents.
En octobre, la prière avec diverses associations se mettait au service de tous ceux qui sont en besoin et à qui nous sommes capables d’apporter une aide fraternelle.
En novembre, avec nos défunts nous avons prié pour le pays, pour que leurs efforts et leurs rêves soient réalisés par notre contribution et notre témoignage.
Le dernier Rosaire de cette année nous allons prier avec et pour les forces armées du pays, pour ceux qui veillent sur notre sécurité et pour leurs familles.

A titre d’anecdote : le jeudi de septembre où nous avons prié pour les collèges, lycées et écoles supérieures, quelqu’un de passage a été particulièrement touché par le fait que nous avons prié pour un établissement où travaillent sa fille et son mari… dans une zone prioritaire quelque part en France. Quel hasard ! Sans le savoir… nous avions ciblé quelques-uns des établissements prioritaires de notre pays… puisse notre prière avoir redonné à ce couple d’enseignants une énergie et une motivation nouvelles.

D’autre part nous prions le chapelet quotidiennement : dans nos tâtonnements, en 2012 nous avions commencé notre prière le 1er octobre jusqu’au 31 mai et en 2013, du 8 septembre jusqu’au 31 mai. Désormais, il est prié depuis la fête de la naissance de Marie à son Assomption.
Il va de soi que nous poursuivrons nos prières en 2015.