Le frère ministre provincial


JPEG - 28.8 ko
frère Eric Bidot, ministre provincial

L’Ordre des Capucins est organisé en territoires que l’on appelle « province » ou « custodie ». Une « province » ou une « custodie » rassemble les frères présents en un territoire donné. Pour la France et la Belgique Wallonne, il y a une « province ».

Chaque Province de frères a, à sa tête, un ministre provincial. François d’Assise a voulu que les responsables ne soient pas appelés abbés ou prieurs, mais ministres (en latin, minister signifie « serviteur »). Le ministre provincial est élu par les frères, lors du Chapitre provincial, pour trois ans. Il est assisté d’un Conseil composé de quatre frères élus en même temps que lui.

Les frères de la Province de France, réunis en Chapitre à Blois ont réélu en février 2012 frère Pio Murat. Lui-même ayant été élu conseiller du ministre général, c’est le frère Hubert Calas, qui a été nommé pour lui succéder en novembre 2012. Le 11 février 2015, les frères réunis en chapitre provincial à Nevers ont élu le frère Éric Bidot, nouveau ministre provincial.

Dans l’Ordre des Capucins, il y a trois échelons d’autorités : le niveau général de l’Ordre (avec un ministre général et les conseillers généraux), le niveau « provincial » (avec un ministre provincial et les conseillers provinciaux) et le niveau local (avec un gardien et un vicaire). Il revient au ministre provincial avec son conseil de nommer les frères gardiens et vicaires, de servir les frères de la province et les projets à poursuivre, mais aussi d’être en relations avec les autres provinces de l’Ordre et la maison générale de l’Ordre (appelée curie générale) qui est à Rome.

Pour lancer le diaporama, cliquez sur une vignette

YoxView thumbnail YoxView thumbnail