Première publique neuvaine de Pompéi à Chambéry.


Première publique neuvaine de Pompéi à Chambéry.
Souvent nous sommes pressés pour obtenir une grâce de Dieu, la formule qui nous arrange, c’est sous 12h avec la livraison à domicile.
Marie nous apprend à patienter et à remercier. Comme si nous étions déjà exhaussés.
Mais La prier 54 jours, cela parait exagéré. Notre demande est si importante ou si impossible à obtenir, qu’elle nous oblige à demander 27 jours de suite sans interruption et après remercier d’autres 27 jours sans être sûr d’être entendu et béni… Et cette prière ce n’est pas ‘Gloire au Père’ ou ‘Alléluia’, mais le Rosaire entier, ou au moins trois mystères, 150 Je vous salue. Elle n’est pas facile cette Mère de Dieu, la reine du Rosaire.
En nous faisant prier si copieusement, elle se rattrape, elle récupère les ‘Je vous salue’ non-dits, non -priés, non-formulés, les ‘Je vous salue’ sans voix, muets, sans lettre. Elle guérit d’abord notre passé pour préparer la guérison de notre demain.
Il faudrait être à Pompéi pour faire une prière pareille, avoir le Vésuve dans son dos, ou le dévisager chaque jour. Dans l’urgence, on abrège, on dit l’essentiel, on saute le superflu.
Avec Elle, cela ne marche pas. Jour après jour vous vous rendez compte que ce que vous demandez est grave, complexe, ultra important, vous comprenez que le prix devrait être élevé. Vous ne cherchez pas quelque chose en solde, ni bradée. Votre intention était bien murie et extrêmement précise pour éviter tout amalgame. Au fil des jours vous vous réconciliez avec Elle, vous ne la harcelez plus, vous insistez moins, vous égrainez votre chapelet dans la confiance grandissante.
Cette neuvaine faites avec les autres vous émonde comme une vigne. Vous vous croyez des concourants d’abord, leur voix aussi ne cache pas cette même obstination, d’être exhaussé à la-va-vite. Après vous êtes prêt à appuyer leur demande et céder quelques grâces en leur faveur. Vous ne pensez plus à qui la Vierge va répondre la première. Les intonations de leur voix vous paraissent presque un bruissement de la volonté Divine, leur prière bénit la vôtre, et vous faites de même.
L’an dernier, je me suis laissé porter par trois neuvaines de Pompéi consécutives, trois fois 54 jours, à l’occasion du jubilé de Fatima. Je n’ai pas osé proposer la neuvaine aux autres, parce que je craignais de les décourager. Je suis devenu moi-même cobaye de la prière. Jamais je n’ai calculé ni compté des jours comme st François d’Assise qui faisait ses carêmes au moins trois fois par an. Je ne sais pas par quelle intuition, ou nécessité j’ai pris comme jour de départ le mercredi des Cendres. Quelle était ma joie de découvrir que 54 jours se termineraient le jour de la Fête de la Miséricorde divine. Cette sainte coïncidence m’a convaincu que cette neuvaine va être particulièrement bénie.
Mes trois neuvaines précédentes m’ont appris une chose. La réponse à votre prière peut prendre une forme inattendue. Ce que vous avez demandé pourrait vous venir par les autres. Vous croyiez faire une bonne affaire avec la Vierge sous celle d’un sermon, tout top secret, mais non. Elle va vous envoyer des personnes pour vous aider, c’est très biblique et très prophétique. Ne lui en voulez pas si Elle va se faire remplacer par quelqu’un.
Si vous avez une toute petite foi pour démarrer une neuvaine de Pompéi, lancez-vous, vous ne regretterez pas. En solitaire ou en groupe peu importe. Sachez que l’intention devrait être la même, elle est inchangeable au cours de la neuvaine. Elle est identique pour les jours de demande et les jours de remerciement. ‘Salve régina’ à la fin vous donnera envie de recommencer demain.
Nous avons notre propre déroulement, puisque nous intégrons le Chapelet de la Miséricorde et les lectures de l’office des lectures.
Nous commençons par : Ce rosaire je prie et médite en ton honneur, Reine du saint Rosaire (j’expose la grâce désirée)
27 jours d’action de demande
« Souvenez-vous ô miséricordieuse Vierge de Pompéi, que l’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection par le moyen du rosaire, imploré votre assistance ou réclamé votre secours, ait été abandonné. Ne méprisez pas mes suppliques ô Mère du Verbe Eternel, mais par votre saint Rosaire, et la prédilection pour votre église à Pompéi, exaucez-moi dans votre bienveillance. Amen »

27 jours d’action de grâce
« Qu’est-ce que je pourrais t’offrir ô Reine pleine d’amour ? Je te consacre toute ma vie, et toutes mes forces pour propager ta bienveillance, ô Notre Dame de Pompéi, parce que quand j’implorais ton secours, la grâce divine visitait ma vie. Partout, je vais annoncer ta miséricorde dont j’ai connu les bienfaits. Si j’arrivais à propager davantage cette pratique du rosaire, à tous j’annoncerais avec quelle tendresse tu m’as traité, pour que les indignes pécheurs comme moi, avec totale confiance se dirigent vers toi. Si tous les habitants de la terre pouvaient expérimenter ta bonté et ta miséricorde, tous chercheraient ton secours. Amen »
La première prière pour les jours de demande au début et la deuxième pour les jours d’action de grâce sont suffisantes. Vous en trouverez encore d’autres, mais si vous récitez déjà le rosaire entier, elles pourraient vous alourdir.
taucapcham@gmail.com