Strasbourg : obsèques de frère Pacifique Schneider

Le 18 février 2013

le frère Pacifique Schneider
a rejoint la maison du Père
âgé de 94 ans.

Ses obsèques seront célébrées le vendredi 22 février 2013 à 14h30
en la chapelle des Capucins de Strasbourg-Koenigshoffen
suivies de l’inhumation au cimetière conventuel.

Né le 6 mars 1918 à Hochfelden (Bas-Rhin)), Aloyse Schneider commence ses études secondaires à l’École des Missions de Koenigshoffen en 1929. Une pleurésie le handicape durant toute une année et diffère au 22 octobre 1936 son entrée au noviciat de la Province d’Alsace à Sigolsheim sous le nom de Frère Pacifique. Après sa profession le 23 octobre 1937, sa formation philosophique au couvent de Bitche est interrompue par la déclaration de guerre en septembre 1939 ; appelé sous les drapeaux, puis réformé pour maladie, il conclut la philosophie au couvent de Tours en juin 1940. Dès lors, il entame ses études de théologie au couvent de Koenigshoffen et est ordonné prêtre le 27 février 1943.
Nommé en septembre 1945 surveillant et professeur au séminaire séraphique de Koenigshoffen, il accompagne les élèves alsaciens de Terminale à l’école de St Fidèle d’Angers avant de revenir à Bitche en juillet 1952, et d’être envoyé à St Nicolas de Port, comme missionnaire CPMI. Après avoir participé à la Mission sur l’île de La Réunion, il est envoyé comme missionnaire à Madagascar fin novembre 1958 où il fut actif principalement sur le secteur d’Ambanja. Revenu en Province pour cause de maladie en 1965, il retrouve le couvent de Koenigshoffen où il est vicaire et bibliothécaire, tout en animant retraites aux religieuses et ministère paroissial. Il accueille prêtres et fidèles pour le sacrement de réconciliation. En 1985, il est nommé exorciste diocésain pour le Bas-Rhin et peut fêter son jubilé d’or de vie religieuse en 1986 et de prêtre en 1993. Vu sa santé déclinante, il est accueilli en novembre 2007 à Ma maison chez les Petites Sœurs des Pauvres d’en face où il vient de décéder.