Vivre en paix à la Paillade (Montpellier), c’est possible


En cherchant sur internet : La Paillade Montpellier, j’ai pris peur. Les titres de la première page reprennent des infos sanglantes, pouvant laisser croire que ce quartier serait un lieu où la violence, les coups de couteaux, les crimes sont monnaie courante et qu’il vaudrait mieux ne pas y vivre. Les titres indiquent aussi que certains lieux de prières musulmans ont fait l’objet de perquisitions musclées après les attentats de Paris, faisant penser que de méchants terroristes y officient.
Les faits divers, faisant la une de cette page, ont sans doute une part de vérité. Nous ne dirons pas que le quartier de la Mosson, autrefois la Paillade, est sans problèmes. La violence est présente, et bien présente, sous formes d’incivilités surtout. Mais pourquoi ne sont pas mentionnées aussi en première page quelques-unes des très belles initiatives des différentes associations du quartier, chrétiennes, musulmanes, laiques, cet automne ? Au moins six rassemblements et rencontres ont eu lieu en deux mois pour manifester le désir et la volonté de nombreux habitants du quartier de VIVRE EN PAIX. Les lieux de prières musulmans, mais aussi la paroisse catholique et la Margelle, le temple protestant, ont organisé ensemble des temps de rencontre et de partage. La violence existe, il ne faut pas le nier. Le chômage, l’absence d’avenir pour de nombreux jeunes, la concentration de populations d’origines diverses, l’absence de mixité sociale, en sont entre autres la cause. Mais en même temps il y a un réel désir de vivre ensemble et de vivre en paix. Le dialogue islamo-chrétien est fragile, mais il existe, depuis de nombreuses années déjà, et permet de vraies rencontres. C’est en échangeant, en partageant que l’on apprend à mieux se connaître et à se libérer peu à peu de la peur de l’autre. C’est en tout cas la conviction de notre fraternité. Certains d’entre nous sont présents à la Paillade depuis quelques années, d’autres sont venus plus récemment, mais tous nous sommes heureux de vivre ici, conscients des difficultés, mais désireux de manifester par notre présence qu’un vivre ensemble est possible.
A Noël Jésus nous apporte la paix, mais il nous appartient de la construire avec les autres.

Joyeux Noël, Bonne année
Dominique, Pierre, Solomon, Antonin
Montpellier le 22 décembre 2015