BARBA ‘RUM

Voici la dernière livraison de Barba ‘rum avec un huitième numéro, spécial « Va et répare mon Église »

Barba ‘rum , pour Barba capucinorum , soit, en latin, la barbe que portent les frères capucins (voir dans le numéro 1, l’article bien documenté sur la question). Voilà qui peut nous amener vers la composition de Mozart « O venerabilis barba capucinorum », mais aussi vers cette élégante salade appelée « barbe de capucin »
Toutefois, dans ce magazine quadrimestriel, modeste et sans prétention – seul son titre est en latin – on verra un peu plus qu’une feuille de chou : on y trouve de la culture, de la vie ! Et dans ce dernier numéro, il est question d’écologie : « Parmi les crises que nous vivons, il y a celle, écologique, qui nous concerne dans notre lien au créé et au vivant. Une question de relations qui engagent l’être en lui-même et avec ses cinq sens, l’être en relation avec autrui et les éléments du créé, l’être qui apprend à voir et comprendre que « tout est lié ». »